Thierry Fontaine – Les Joueurs


Les poissons dorés

Les poissons dorés

Qu’est-ce que le jeu sinon un appel au rêve ? Thierry Fontaine étudie la question dans sa série les joueurs, produite dans le cadre de la carte blanche PMU, et exposée jusqu’au 19 octobre dans la galerie photographique du Centre Pompidou.

Thierry Fontaine est un conteur d’histoires. Loin de l’esthétique de l’”instant décisif”, il photographie des moments savamment mis en scène, des situations habilement orchestrées. Le procédé est toujours le même : produire une image lisible, en apparence simple car composée de peu d’éléments, et souvent frontale. En découle une photographie qui capte instantanément le regard.
Toutefois, au-delà de cette clarté visuelle, ces œuvres sont très ambivalentes, complexes. L’artiste pioche ci et là des objets qu’il met ensuite en scène sur sa photo; mais ces objets sont précisément retenus pour leur étonnante polysémie. L’image condense alors une multitude de sens, et offre une pléiade d’interprétations.

Le gagnant

Le gagnant

Le joueur

Le joueur

Le procédé est donc particulièrement pertinent ici puisque c’est précisément les rêves des joueurs que Fontaine décrypte. Qu’est-ce qui motive les joueurs? Pourquoi jouent-ils ? L’espoir, l’envie, le gain.
À elle seule, l’utilisation du doré suffit à symboliser l’importance de l’argent, mais ce sont des objets à priori négligeables qu’elle recouvre, comme des boutons ou des boulons. Le dérisoire devient précieux. L’artiste semble vouloir interroger nos systèmes de valeurs. Ces nouveaux trésors prennent d’autant plus d’importance que Fontaine joue sur l’accumulation. La masse des boutons dorés nous tombe dessus, comme une pluie de pièces d’or, une Moisson qu’il ne nous reste plus qu’à récolter.

La Moisson

La Moisson


Car les richesses de la Terre sont elles aussi en jeu, évoquées dans les images ou par les titres, parfois les deux. Les poissons dorés suggèrent ainsi à la fois l’argent et l’abondance; mais ainsi enduits d’or ils prennent également un caractère miraculeux qui nous ramène aux multiples sens du mot “fortune”, signifiant aussi “chance”. Les différents sens se télescopent.

Sky

Sky

Regards Noirs

Regards Noirs


Toutefois, le jeu induit aussi la possibilité de perdre, plusieurs images sont là pour nous rappeler cette vérité, comme les poissons noirs (pendants des dorés). De même que
Sky, au-delà de l’analogie poétique avec un ciel étoilé, nous ramène aussi à la dure réalité de quelqu’un qui aurait tout perdu, mais dont l’espoir de gagner serait demeuré intact – même s’il ne s’agit que de quelques pièces. Quant au ciel (très présent dans cette série) et ses bonnes étoiles, ils sont tout à la fois complices de nos rêves, gardiens de notre chance et réceptacles de nos souhaits.

Le fabricant de rêve, nouvelle Calédonie, 2008

Le fabricant de rêve, nouvelle Calédonie, 2008

Les images de Fontaine nous incitent nous aussi à une forme de rêverie : à nous d’en reconstruire le message à partir de quelques détails signifiants, ou de se bâtir une autre réalité.
Conteur ou Fabricant de rêve…c’est plus ou moins la même chose non 😉 ?

Le site de l’artiste

Annaëlle

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *