Florian SAINT-AIMÉ


Projet Totalitarisme / mise en situation 1/2014

Issu d’un parcours classique dans les arts appliqués (Bac STI, BTS, DSAA) , j’ai commencé ma formation artistique dès le lycée.

Alors que j’avais pour but de devenir architecte, mes trois années au Lycée Choiseul de Tours ont ébranlé mes certitudes et m’ont fait découvrir la multitude de possibilités qu’offre le domaine du design. La formation avançant et la poursuite d’études devenant une question pressante, c’est finalement vers le design textile que je me suis orienté. C’est donc à Lyon ­ à la Martinière Diderot ­ que j’ai effectué un BTS « Design Textile ». Cela m’a permis de prendre conscience de ce qui m’intéressait vraiment dans cette formation : l’appréhension du graphisme au sens large. Du motif à l’édition en passant par la pratique intensive de la sérigraphie, le graphisme se fait de plus en plus présent dans mon travail.

C’est avec la réalisation de mon projet de diplôme sur le thème de la jungle que j’ai commencé à me sentir à l’aise avec ma production créative. Un projet d’un an qui m’a permis d’associer la rigueur du graphisme et la plasticité du design textile. De plus, ma participation à différents concours comme celui de Fly ou encore celui de la FFBD (Fédération Française de Dentelle et Broderies, où j’ai remporté le premier prix pour mon motif applicable en broderie), m’ont donné confiance en ma démarche, à la frontière entre graphisme et textile.

Ne me sentant pas prêt à accéder au monde professionnel, j’ai décidé de poursuivre mes études. J’ai donc postulé en DSAA « Mode et Innovation textile » à L’ENSAAMA Olivier de Serres pour continuer mon exploration et introspection autour de mon travail. C’est alors que ma perception des choses, et notamment mon rapport à la création, changea. Une équipe professorale particulièrement ouverte d’esprit m’a aidé à comprendre que je devais travailler avant tout pour moi. Par conséquent, l’importance que j’ai toujours accordée à contenter mon interlocuteur, en me raccrochant toujours plus ou moins à un domaine, a disparue. La transversalité constante de mon travail entre plusieurs champs d’actions n’est plus un complexe pour moi désormais. Je conçoit mes projets dans une ambition graphique large qui embrasse plusieurs médiums comme la CAO (Conception Assistée par Ordinateur), le dessin, la peinture, la vidéo, la photographie, l’impression textile etc…

Cette liberté de support me permet de donner de nouvelles dimensions à mes projets: une dimension réflexive qui vient de ma fascination pour les phénomènes sociaux massifs et tacites (évolution des moeurs et des courants de pensées, étude des modèles industriels et économiques, etc…), ainsi qu’une attirance pour le gigantisme. C’est d’ailleurs pour cela que certains de mes projets flirtent avec l’histoire politique, comme dans mon projet sur le totalitarisme. J’en critique l’absurdité au travers d’un parcours graphique inspiré par l’esthétique constructiviste de la propagande russe.

Actuellement, je cherche à généraliser mon propos dans l’élaboration de mon mémoire de fin d’études qui porte sur l’architecture « signal ». Quel rôle joue l’architecture quand sa forme dépasse la simple fonction d’abriter ? J’aborde donc les notions de prégnance, de signe rassembleur, d’interconnexion sociale et de conscience collective à travers l’observation de l’architecture. Architecture que je traite graphiquement avec une sensibilité textile. J’essaye donc de mettre au service de mes réflexions, que je veux toujours plus complexes, les différents domaines que j’explore. Cela afin d’aboutir à des projets pluridisciplinaires les plus complets possibles, qui amènent le spectateur à se questionner sur des problématiques contemporaines.

Vous pourrez apprécier ces différents aspect de mon travail lors de la Design week qui aura lieu en septembre, ainsi que dans le premier numéro de la revue PLI (publié le même mois).

Florian
http://florian-saintaime.wix.com/work

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *